vin et .wine : nouveaux atermoiements de l’ICANN, les vignerons européens envisagent des recours contre la décision

default imageFace à l’enlisement des discussions entre les sociétés candidates et le secteur viticole et suite à la réaction des gouvernements (GAC), l’ICANN a décidé le 4 avril de donner un nouveau délai de 60 jours aux parties prenantes pour trouver un accord. Les vignerons européens par la voix d'EFOW, la fédération européenne des vins d’origine, expriment leur scepticisme et craignent une prochaine délégation sans condition des « .vin » et « .wine ». Ils annoncent qu’ils envisagent d’engager des recours contre l’ICANN et menacent d’organiser le boycott et de demander le blocage de sites qui ne respecteraient pas le cadre légal de l’UE.

Les discussions sur la création de nouveaux noms de domaine « .vin » et « .wine » ont connu ces 10 derniers jours une actualité très chargée. Le 22 mars, l’ICANN décidait de poursuivre l’évaluation de ces noms de domaine sans exiger le respect du nom des AOC. Le 27, les gouvernements concernés au travers du GAC dénonçaient des violations de procédure par l’ICANN et demandaient une nouvelle décision. Le 4 avril, l’ICANN annonce qu’elle donne un nouveau délai de 60 jours aux parties intéressées pour s’entendre et conteste toute violation de procédure. Les vignerons européens qui ont engagé depuis juillet 2013 les discussions avec les candidats expriment leur scepticisme sur ce nouveau délai et craignent qu’il ne constitue le signal d’une délégation prochaine de ces noms de domaine, ce qui n’incitera pas les candidats à rechercher une solution.

Le président d'EFOW Riccardo RICCI CURBASTRO déclare : « nous répétons depuis le début que nous soutiendrons et promouvrons les noms de domaine « .vin » et « .wine » à partir du moment où ceux-ci assureront la protection de nos noms d’AOC et empêcheront l’utilisation de ces noms par n’importe qui. Nous avons déjà fait beaucoup d’efforts pour inciter les sociétés candidates à dialoguer avec nous mais nous constatons que des pressions sont organisées sur eux pour empêcher la conclusion d’un accord. Nous allons redoubler d’efforts pour aboutir mais nous allons aussi nous organiser face à la perspective d’une délégation sans condition ». EFOW annonce qu’elle envisage un « recours contre les 2 décisions successives de l’ICANN ». La fédération rappelle aussi sa « menace si la décision de délégation était prise sans protection des AOC d’organiser une grande campagne de boycott de ces noms de domaine et de demander leur blocage sur le territoire de l’Union européenne ».

Les vignerons européens, qui rappellent la position récente du Président du Parlement européen, demandent à la Commission européenne et à leurs gouvernements de les soutenir et de s’impliquer très activement dans la préparation du sommet mondial sur la gouvernance de l’internet qui aura lieu à Sao Paulo les 23 et 24 avril. « Notre dossiers est la parfaite illustration que le modèle promu par l’Union européenne en faveur d’un Internet géré en association avec les parties prenantes (multi-stakeholders) doit devenir une réalité et s’appliquer y compris sur les noms de domaine « .vin » et « .wine ».

VIGNOBLE DU MOIS

La région du Porto et du Douro

imagen_350.jpg

PRODUITS CONTREFAITS

Un vin de Porto contrefait

sample image

DERNIERE VIDEO

Presentation of EFOW by its President - R. Ricci Curbastro

Welcome to the website of the European Federation of Origin Wines. My name is Ricardo Ricci Curbastro and I'm the president of EFOW. Efow is an european organization that brings together the association in charge of Origin Wines. France-CNAOC, Italy-Federdoc, Spain-CECRV, Portugal-Port and Douro Wines Institute, Hungary - HNT